Tech

Par : Véronique SERRES

5 janvier 2023

668

Qu’est-ce que l’indice de réparabilité ?

La croissance a longtemps été synonyme de créations de valeurs, d’innovation, de facilité de consommations. Les grands industriels ont rendu la vie des consommateurs plus facile avec des prêts à l’emploi, des fast food, tout va plus vite, tout est simple d’utilisation et tout est devenu jetable, remplaçable ou trouvable à chaque coin de rue.

Si vous avez un problème avec un objet du quotidien, le réflexe est de le remplacer… 

Avec la production de masse, la globalisation, et la baisse des prix liée à la standardisation, il est souvent plus  facile de racheter le même objet que de le réparer. 

La fin de l’obsolescence programmée ?

La stratégie d’obsolescence programmée qui a pour but de réduire la durée de certains objets électroniques et électroménagers a aussi été remis en question car elle n’a fait qu’amplifier ce phénomène de surconsommation : une nouvelle version, un nouveau design, un logiciel à racheter, un composant qui n’existe plus… autant de raisons qui nous poussaient à racheter systématiquement. Nous n’avions pas d’autre choix ou nous ne voulions pas chercher d’alternative, les modes d’achat ont profondément été bouleversés.

Sauf que les prix augmentent aujourd’hui, et que la planète arrive à saturation de déchets. Alors les idées de réparations refont surface, un retour en arrière de 40 ans lorsque nos grands-parents (ayant parfois vécu des manques) avaient intégré le système D, comme ils disaient, c’était la réparation avant toute chose !

Un indice objectif

Et l’indice de réparabilité est apparu. Une notion objective nous permet désormais de savoir si l’appareil que nous venons d’acheter à des chances d’avoir une deuxième vie en cas de casse.

C’est une note de 0 à 10 qui exprime le degré de facilité avec lequel nous pourrons réparer ou remplacer un composant.

Cette note est applicable aujourd’hui sur les smartphones, ordinateurs portables, TV, entre autres et va être élargie à une plus grande catégorie de produits. Les marques vont devoir être de plus en plus transparentes sous peine de perdre certains consommateurs.

Cet indice de réparabilité est déterminé grâce à des critères qui permettent de répondre aux questions qu’on pourrait se poser comme par exemple :

Est-ce que la documentation liée au produit est facilement accessible ?

Est-ce que le produit est facilement démontable ?

Est-ce que les pièces détachées sont disponibles 

Est-ce que les prix des pièces sont abordables ? 

Des couleurs représentent le niveau de réparabilité sur une échelle de 0 à 10 pour mieux orienter les consommateurs : rouge pour un indice de 0 à 1,9 ; orange de 2 à 3,9 ; jaune de 4 à 5,9 ; vert clair de 6 à 7,9 ; et vert foncé de 8 à 10.

C’est une avancée dans la logique d’économie circulaire vers laquelle AS World Tech veut tendre.

Alors soyez attentifs à ces notes qui aident désormais les consommateurs à faire un choix plus responsable  et plus durable. Ce qui est bon pour la planète et aussi bon pour le portefeuille.


Partager via :


Lisez d’autres articles

Actualités

Plaidoyer pour acheter mieux

Par : Véronique SERRES

25 août 2022

543

Environnement | Tech

Économie Circulaire

Par : Véronique SERRES

13 mars 2023

515

Environnement | Tech

Allonger la durée de vie de vos objets High tech

Par : Véronique SERRES

25 août 2022

613